NOTE du transcripteur : ces pages sont la reproduction du livret, aujourd'hui épuisé, édité en 1919 par l'U.C.G.L. - Malgré tout le soin apporté à la saisie de chacune des villes concernées, nom après nom, d'après le document d'époque, il peut s'être glissé quelques fautes de frappe qui auraient échappé à la vérification et dont l'opérateur vous remercie de ne pas lui tenir rigueur, mais plutôt de les lui signaler. L'orthographe indiquée est celle qui était probablement usitée en 1919, elle peut avoir été mal transcrite par le rédacteur du livret original ou parfois modifiée au fil des années. Il convient donc de considérer ces pages comme indicatives et non pas comme un document irréfutable. J'espère seulement que cette documentation vous aidera dans vos recherches, que je vous souhaite fructueuses ... Michel Barbier, adhérent U.C.G.L. 5426-750 - Mise à jour : Octobre 2004

Sommaire 

U. C. G. L.

Retour à l'accueil

LES COMMUNES de L' ALSACE - LORRAINE

pendant l'occupation Allemande de 1870 à 1918

AVERTISSEMENT

Au point de vue patriotique et sentimental, les quarante-sept années de domination allemande en Alsace et en Lorraine peuvent être considérées comme un long cauchemar dont l'Europe civilisée s'est enfin réveillée.

Mais il n'en est pas de même sous le rapport administratif, où il ne suffit pas de raccorder simplement l'année 1918 à l'année 1871, en faisant abstraction de l'intervalle. Le régime allemand aura laissé dans ces provinces certaines traces dont il est malheureusement impossible de ne pas tenir compte.

Parmi les bouleversements que, pour hâter la germanisation, les Allemands ont apportés dans les provinces annexées, il y a lieu notamment de relever les modifications dans la répartition administrative et les changements de noms d'une très grande quantité de communes.

Celles-ci ont repris, bien entendu, leur dénomination française antérieure. Mais il sera impossible de négliger les dénominations allemandes, chaque fois qu'il s'agira de faire état des actes administratifs, judiciaires ou commerciaux, enregistrés au cours des années 1871 à 1918.

De cette considération est née l'idée du présent double répertoire alphabétique de toutes les communes qui, pendant cette période, ont fait partie du pays d'Empire dit "Alsace-Lorraine".

On y trouvera :

1° la liste des communes classées alphabétiquement d'après leur dénomination française officielle et traditionnelle.

2° la liste des communes classées alphabétiquement d'après leur dénomination allemande.

Chaque nom de commune est suivi de l'indication des divisions et subdivisions administratives dont cette commune a fait partie :

1° sous le régime français - 2° sous le joug allemand.

On se rend aisément compte de la grande utilité qu'offre ce répertoire aux Administrations départementales, communales et judiciaires, aux notaires, aux avoués, aux fonctionnaires des Finances, de l'Enregistrement, des Domaines, au personnel des Chemins de Fer, Postes, télégraphes et téléphones, enfin à tous les particuliers, industriels, commerçants, entrepreneurs, voyageurs, etc., qui ont des affaires à traiter dans les provinces reconquises.

Les recherches dans le double répertoire sont grandement facilitées par la colonne qui, dans les tableaux, indique les divergences entre les noms français et les noms allemands ; elle permet de trouver instantanément la commune qu'on a besoin d'identifier.

Le 2 septembre 1915 (jour anniversaire de la bataille de Sedan), le Gouvernement de l'Alsace-Lorraine, dans un fanatique et superstitieux besoin de germanisation in extremis, jugeait à propos de débaptiser, en bloc, les 247 dernières communes qui avaient conservé encore leurs noms français.

Ces nouvelles dénominations allemandes n'ayant eu qu'une existence toute éphémère, il y aurait eu inconvénient à les confondre dans la nomenclature alphabétique générale. C'est donc à la suite de celle-ci qu'on trouvera, pour ces communes, en une double liste alphabétique, d'une part, les dénominations qui ont subsisté jusqu'en 1915, et, d'autre part, celles imposées à partir de 1915.

(UCGL - Les éditeurs - Février 1919).